Contact

Please use the form on the right to contact me.

You can also write an email to : info(at)lindsaybuffington.com

Name
Name
           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Bio

 Photo: Natalia Michalec

Photo: Natalia Michalec

lindsay buffington, harpiste

Biographie

Originaire de Glenwood - Maryland, USA - Lindsay grandi entourée d’une famille aimant écouter la musique allant du rock au classique au country, et tout particulièrement le Musical Américain. Depuis son très jeune âge, elle a étudié le piano et la clarinette, puis, à l’âge de douze ans, découvrit la harpe dans un stage musical d’été. Suivant cette rencontre inattendue, elle eût l’opportunité de commencer à apprendre la harpe à l’âge de 15 ans, grâce à une harpe qui se trouvait dans son école. 
Lindsay entreprit des études de harpe avec Elaine Bryant venant de Eldersburg - MD - et après une période d’études intensives, elle decida de transformer son hobbie en profession, en continuant ses études au niveau universitaire. 

ETUDES

Lindsay intégra alors l’université du Maryland, College Park, où elle étudia la harpe avec Rebecca Anstine Smith, anciennement harpiste principale au Kennedy Center Opera House. Passionée de langues étrangères, Lindsay apprit parallèlement le français et l’espagnol. Après deux ans d’études à l'université, elle décida de réaliser son rêve : déménager et étudier à l’étranger. En 2005, elle déménagea donc à Lausanne (Suisse) pour étudier au Conservatoire avec la harpiste française Chantal Mathieu-Balavoine. En automne 2007, elle retourna aux Etats-Unis à l’université du Maryland afin de finir son Bachelor of Music, summa cum laude, en décembre 2007.
Sa détermination à poursuivre ses études de harpe l’incitèrent à revenir à Lausanne en 2008 pour préparer un Master d’interprétation de musique au Conservatoire, dans la classe de Chantal Mathieu-Balavoine. Elle reçut ce diplôme avec les félicitations du jury en 2010. La même année, elle déménagea à Lucerne - Suisse - afin de préparer et obtenir en 2012, un Master en pédagogie à la Hochschule de Lucerne, tout en étudiant avec la harpiste suisse, Xenia Schindler. 

Sa musique

Lindsay est une interprète aux multiples facettes, elle développe sa musicalité en jouant divers genres musicaux dans divers groupes. Elle profite d’une carrière active comme freelance en Suisse et à l’étranger et se produit régulièrement comme soliste et avec de groupes tels qu’orchestre, ensembles de musique de chambre, chœurs et big bands. Elle s’est également produite avec le 21st Century Symphony Orchestra, Christoph Walter Orchestra, Basel Sinfonietta, Sinfonieorchester Liechtenstein, Ensemble Boswil, Ensemble Paul Klee, Mädchenkantorei Basel, Camerata Musica Luzern, Sinfonietta de Lausanne, Orchester Spiez, Instrumental Ensemble Goldau...

musique de chambre

Lindsay est fière d’avoir co-fondé deux duos : Deux en Harpe, avec la harpiste suisse Céline Gay des Combes, fondé en 2008 et le Cochlea Duo, avec la flûtiste américaine Chelsea Czuchra, fondé en 2013. 

En 2011, Deux en Harpe a enregistré son premier CD intitulé “Pas de deux harpistique” et consacré à la musique inspirée par la danse. Ce CD a été présenté lors d’un concert au Manège de Genève - Suisse - en décembre 2011. Elles ont également fait une tournée sur la côté est des Etats-Unis durant l’été 2010, avec notamment des concerts à Baltimore, Washington D.C. et Brooklyn, NY, avec un programme consacré à des oeuvres de Gershwin, Salzedo, Granados, Thomas et Andrès. D’autres concerts importants ont été un concert en direct sur la radio publique “RSR Espace 2” en Suisse en juillet 2009 et des concerts comme solistes, interprétant le Concerto pour 4 clavecins de J.S. Bach avec l’Orchestre Praeclassica de Genève en mai 2011. Deux en Harpe travaille actuellement sur un nouveau programme, dont “Raga” de Caroline Lizotte ainsi que des arrangements pour deux harpes de l' “Introduction et Allegro” et “Alborada del gracioso” de Maurice Ravel, et  le “Ritual Fire Dance” de La Vida Breve de Manuel de Falla. 

Le Cochlea Duo a mis en valeur les expériences de Lindsay et Chelsea ainsi que leur goût pour un large spectre de musique, notamment les pièces originales pour flûte et harpe et transcriptions réalisées pour cette formation. Le duo est basée en Suisse, mais leurs racines se trouvent toute les deux en amérique du nord. Leurs derniers concerts les ont conduits dans des lieux très éclectiques comme des écoles, studio du Radio X à Bale, festival de musique contemporaine soundSCAPE en Italie du nord, salles de concerts, messes religieuses… Leur répertoire est également très éclectiques puisqu’il regroupe des œuvres des compositeurs comme Alex Shapiro, George Crumb, Chou Wen-Chung, Toru Takemitsu, Maurice Ravel et Claude Debussy, ainsi que des arrangements de musique traditionnelle du monde entier. 

Pour la saison 2016-2017, le Cochlea Duo commande de nouvelles œuvres auprès de Michèle Rusconi (Suisse) et Jesse Jones (USA). Pour la deuxième année consécutive, le Cochlea Duo a été invité au festival de musique contemporaine soundSCAPE, à Maccagno -Italie- en juillet 2016. 

enseignement

Enseigner occupe une part importante des activités de Lindsay, aussi bien à l’Ecole Internationale de Bâle que dans son studio d’enseignement privé. Elle enseigne à l'Ecole de Musique de Horw et à l'Ecole de Musique de Hochdorf dans le Canton de Lucerne. Elle travaille également comme professeur remplaçante dans des écoles de musique en Suisse. Ses employeurs passés incluent notamment l’Ecole de musique de Lucerne, l’Ecole de musique de Werdenberg et l'Ecole de musique de la région de Thoune.

hobbies

Lindsay joue également la clarinette et le saxophone ténor. Elle aime danser pendant ses temps libres, tout particulièrement la danse moderne ainsi que le lindy hop, blues, tango et salsa. 

Lindsay Buffington joue sur une harpe à pedalles “Style 23” de Lyon et Healy, et une harpe celtique “Llawenydd” du facteur Suisse Christoph Mani.